Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , ,

la-russie-veut-la-guerre

MINSK, 16 décembre – RIA Novosti

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko s’est déclaré préoccupé par le renforcement de la présence de l’Otan aux frontières occidentales du pays, mais a souligné que l’armée biélorusse était en mesure de répondre à toute menace.

« Il ne sera permis à personne de pratiquer une politique de force à l’égard de notre pays. Notre armée dispose d’un potentiel de combat suffisant pour parer à toute menace », a affirmé M. Loukachenko lors d’une réunion du Conseil de sécurité biélorusse.

Depuis le début de la crise en Ukraine, l’Alliance atlantique ne cesse de renforcer sa présence dans la région de la mer Baltique. Depuis le 1er mai, la mission Baltic Air Policing chargée de protéger l’espace aérien des pays Baltes a doublé le nombre d’avions déployés en Lituanie, le portant à huit appareils. Elle a également envoyé en Estonie quatre chasseurs F-16 des forces aériennes danoises. Fin avril, près de 600 militaires américains sont arrivés dans la région pour prendre part aux exercices organisés sur différents polygones. Enfin, le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a fait savoir que les pays Baltes, la Pologne et la Roumanie avaient annoncé leur désir de recevoir les forces de réaction rapide de l’Alliance.

« Nous traversons une période où nous n’avons besoin ni d’ennemis extérieurs ni de tensions intérieures. Nous avons besoin de paix et de calme », a souligné le dirigeant biélorusse.

Il a en outre rappelé la grande importance accordée dans le monde aux guerres de l’information, à l’activation des « cinquièmes colonnes » et à l’utilisation des médias et d’Internet en vue de former une opinion publique négative.

source: RIA Novosti

Publicités