Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Docteur Blaylock est un ex-neurochirurgien américain (fiche wikipedia ici), retiré de la profession et entré en guerre contre ses confrères, dénonçant à tout va les dérives du monde médical, que cela soit le traitement du cancer comme les vaccins. Selon lui, non seulement les chemtrails existent, mais de plus, il y aurait un moyen de lutter contre les produits diffusés dans le ciel à haute altitude, ce moyen, cela serait l’alimentation. Mais avant toute chose, il convient de vous détailler un peu le pédigrée de ce médecin: bwr_logo

Dr Russell Blaylock est un neurochirurgien de renommée internationale, nutritionniste et spécialiste du cancer. Professeur d’université, auteur de nombreux articles et de trois ouvrages, il est aussi membre du Congrès des neurochirurgiens ainsi que de « The American Nutritionist Association, « The American Society for Parenteral and Enteral Nutrition » et « The Society of Neurosurgical Anesthesia and Critical Care ». Pendant 16 ans il a tenu son propre cabinet de neurochirurgien. En 1989 suite au décès de son père souffrant de la maladie de Parkinson, il a voulu écrire son livre  » EXCITOTOXINS The Taste that Kills  » afin d’informer le public, dans le but de leur éviter de vivre cette terrible experience. Son livre fut édité en 1997 et il est devenu un ouvrage de références. En 2005 le Dr. Russell BLAYLOCK a pris sa retraite et il a continué ces recherches au sujet des excitotoxines telles que le GMS. En 2007 il a animé de nombreuses conférences et il a été invité par la chaîne de télévision CBNnews (http://www.cbn.com/CBNnews/107253.aspx) pour réaliser une série de trois reportages, qui ne cessent d’être rediffusés tous les mois depuis 2007 aux USA.

En France les médias n’en disent RIEN tandis que selon certaines sources, le cancer tue aujourd’hui un français toutes les quatre minutes (Page 22 du « Guetteur de l’Aube » Août Septembre 2007, article « Commerce des médicaments » http://www.guetteurdelaube.com). Voici donc la célèbre interview en français pour vous permettre d’avoir accès vous aussi à ces informations capitales. Il s’agît donc des propos de Mike ADAMS et du Dr Russell BLAYLOCK.Source: Santeendanger.net

Si ce neurochirurgien est respecté par beaucoup sur internet comme dans la réalité, il a également ses détracteurs, ce qui en soit n’est pas étonnant puisqu’il va à l’encontre des intérêts financiers de la médecine et des laboratoires pharmaceutiques, je me dois tout de même de laisser la parole à ceux-ci afin que vous puissiez vous faire une petite idée de ce qu’il en est:

Neurochirurgien bien connu au sein du mouvement antivaccination. Blaylock se présente comme un expert dans les domaines de la nutrition et des toxines blaylockalimentaires, des batteries de cuisine, de la dentition et des vaccins. Contrairement à tout ce que montre la recherche scientifique, Blaylock maintient que les vaccins comme celui contre la grippe H1N1 sont dangereux ou inefficaces, que les amalgames dentaires et l’eau fluorée sont nocifs, et que casseroles en aluminium, l’aspartame et le glutamate monosodique peuvent provoquer des lésions au cerveau. 1, 2, 3 Blaylock a laissé tomber la neurochirurgie pour une carrière d’opposant à la médecine scientifique. Il fait la promotion de la pseudo médecine et de suppléments alimentaires bidon, qu’il vend sous l’étiquette Brain Repair Formula. Il laisse entendre que ses produits permettent de prévenir et de traiter des affections comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. À l’en croire, ses formules «portent à leur sommet les possibilités du cerveau de se guérir et de réduire l’inflammation». La communauté scientifique hausse les épaules devant de telles affirmations, qu’aucun essai clinique à grande échelle n’appuie. Blaylock vend également de l’espoir aux cancéreux, en les encourageant à croire qu’il a découvert le secret de la prévention et de la guérison du cancer.5 Malgré toutes les preuves du contraire, il affirme que les vaccins causent la sclérose latérale amyotrophique, maladie de la moelle épinière et des cellules nerveuses qui contrôlent les mouvements musculaires involontaires, de même que la maladie de Parkinson et l’autisme.4 Il expose ce fatras d’idées dans divers livres et dans un site Web d’allégeance conservatrice, Newsmax, dans une section intitulée The Blaylock Wellness Report.* À l’encontre de toute preuve scientifique, Blaylock affirme que vacciner les enfants contre une vingtaine de maladies avant qu’ils ne commencent l’école est dangereux. Les experts du Center for Disease Control s’inscrivent en faux contre une telle bêtise. Article complet sur Sceptiques.qc.ca

À chacun de se faire sa propre opinion sur le Docteur Balylock et sur le sérieux (ou pas) de cet homme. Maintenant que vous avez eu un aperçu de l’homme, allons un peu plus loin encore avec une conférence qui risque d’en intéresser plus d’un de part son contenu:   https://www.youtube.com/watch?v=K6OYrkyYiDY

La conférence qui va changer votre point de vue sur l’alimentation, et son impact profond sur la vie quotidienne. L’alimentation a-t-elle un effet sur le cerveau et sur le comportement ? Peut-on faire des crises de rage, des accidents cérébraux, des crises de démence, devenir violent et délinquant à cause de ce que l’on mange ? Comment guérir de troubles neurologiques, physiologiques ou comportementaux en modifiant simplement son alimentation ? Le Dr. Russel Blaylock est un neurochirurgien américain reconnu, une référence dans le domaine de l’alimentation, des maladies neurodégénératives et de la toxicité de l’alimentation. Auteur de plusieurs livres à succès, notamment « Excitotoxins : the taste that kills » et « Nutrition secrets that can save your life », il nous livre dans cette remarquable conférence les éléments essentiels pour conserver ou retrouver la santé dans un monde où l’environnement et l’alimentation sont inondés de substances chimiques et d’excitotoxines qui s’attaquent à notre cerveau. Source: Youtube

Egalement, une interview qu’il a accordée à Mike Adams du site Natural New:

Mike : Je suis en présence du Dr Russell Blaylock et je voudrais en savoir plus sur les sujets sur lesquels vous travaillez. Dr Blaylock, je pense que les lecteurs ont entendu parlé du GMS (Glutamate monosodique) et de l’aspartame mais pourriez vous nous résumer ce que vous avez déjà écrit sur le sujet des excitotoxines ?

Dr Blaylock : J’ai écrit trois livres. Le premier : « Excitotoxines : Le goût qui tue » et le dernier est une mise à jour « Les secrets de santé et de nutrition qui peuvent vous sauver la vie ». Le troisième est « Stratégies naturelles pour les personnes atteintes de cancer » ; qui est au sujet des moyens nutritionnels pour traiter les cancers. Ils contiennent des informations au sujet des excitotoxines; celles-ci sont capables d’accélérer la progression d’un cancer et des métastases. En fait, un chercheur a remarqué que lorsque des cellules cancéreuses étaient exposées à du glutamate, elles devenaient plus mobiles et on observe les mêmes effets avec du Glutamate monosodique. Il rend les cellules cancéreuses plus mobiles et provoque la multiplication des métastases. Et les cellules exposées au GMS finissent par apparaître au travers des tissus, ce qui est un des premiers signes du cancer.Lorsque vous augmentez le niveau de glutamate, le cancer s’amplifie comme un feu de paille et lorsque vous bloquez le glutamate, cela ralenti la progression du cancer de manière impressionante.Les chercheurs ont fait certaines expériences où ils ont utilisé des agents pouvant bloquer le glutamate en combinaison avec les soins conventionnels, comme la chimiothérapie et cela a donné de bons résultats. Cela a renforcé l’efficacité des soins.

Mike : N’y a-t-il pas eu des recherches assez récentes qui ont établi un lien entre la leucémie et l’aspartame ?

DR.Blaylock : Oui. Cette étude italienne a été très bien faite. Une étude sur toute la durée de vie, ce qui est très important avec ces toxines. Ils ont nourri les animaux avec de l’aspartame pendant toute leur vie et les ont laissé mourir d’eux mêmes. Ils ont observé une forte augmentation de cancers de la lymphe et de leucémies ainsi que d’autres types de lymphomes ce qui est intéressant car le Dr HJ Roberts avait écrit un article dénonçant une forte hausse de tumeurs du cerveau. En observant la littérature au sujet de la neurochirurgie, on observe une forte augmentation de ce cancer qui était plutôt rare. Nous constatons qu’il y a beaucoup de lymphomes primitifs du cerveau qui sont différents des autres lymphomes. Quand vous relisez les études faites par GD Searle, ils avaient observé des lymphomes comme des tumeurs primitives du cerveau et des tumeurs sur d’autres organes. Tout ceci montre que nous avons ici une substance extrêmement cancérigène. C’est surtout la décomposition en formaldéhyde du produit qui est en cause.Ce que l’étude italienne a découvert, c’est que si vous exposez ces animaux aux même doses de formaldéhyde, ils développent les mêmes leucémies et lymphomes.Quant à l’étude espagnole de Trocho il y a quelques années, ils ont observé que le formaldéhyde dérivé de l’aspartame endommageait doublement l’ADN. Nous savons alors que par la suite il est très difficile de retirer le formaldéhyde. Il va rester pendant très longtemps. Ce qui veut dire qu’en buvant une seule boisson « light » ou à l’aspartame, vous accumulez les dégâts chaque jour. Votre ADN étant endommagé, un cancer peut se développer et l’acide aspartique de l’aspartame accélère très rapidement la croissance du cancer. Vous avez ici un double effet, cela provoque le cancer et cela l’amplifie.

Mike : Devant ces évidences, comment l’industrie a-t-elle réussi à supprimer l’information et à garder ce produit chimique légalement autorisé ?

Dr R. Blaylock : Donald Rumsfeld a été celui qui a fait pression pour ça, lorsqu’il était un des dirigeants de G.D.Searl; Nutrasweet. Il a réussi à faire autoriser l’aspartame légalement mais par la suite le gouvernement n’a pas voulu admettre qu’il avait fait une erreur et ils ont juste continué à masquer la vérité comme avec le fluor ou l’industrie laitière. Vous n’allez pas critiquer le lait ou les autres problèmes liés à la nourriture dans les médias car ils sont assez intelligents pour en faire la publicité dans toutes sortes de publications. Ils couvrent tous les médias mais pas la radio ni Internet. Les blogs sur la santé peuvent dire la vérité. Même si un journal voulait dire la vérité, il ne le ferait pas. Car ils subissent des pressions. Un bon journaliste voudra peut être écrire un article et dire la vérité mais son éditeur l’en empêchera ou noiera l’information. Vous voyez, les journaux comme « Journal of clinical Nutrition » ou celui de « Américain Collège of Nutrition ». Regardez qui les sponsorise : MONSANTO et ils étaient sponsorisés par GD Searl. Ils ne vont pas éditer des articles qui risqueraient de compromettre leur première source de revenus. Même les journaux médicaux et de nutrition sont contrôlés par ces gens là.

Mike : Il s’agit de complicité entre la communauté scientifique et les grands groupes.

Dr Blaylock : En effet, ce que nous venons aussi de découvrir c’est ce grand scandale au sujet de la recherche. Nous avons découvert qu’en dehors du cerveau, il y a de nombreux récepteurs de glutamate dans des organes et des tissus. Le système nerveux entier du cœur contient de nombreux récepteurs de glutamate. Les poumons, les ovaires, tout le système reproductif, même le sperme, les glandes surrénales, les os et même le pancréas sont tous contrôlés par des récepteurs de glutamate. Ils agissent et ils opèrent comme les récepteurs de glutamate du cerveau. Alors, quand vous consommez du GMS le taux de glutamate est augmenté par 20. Après avoir mangé un repas au GMS le taux de glutamate dans le sang est très élevé. Vous stimulez tous les récepteurs de glutamate. C’est pourquoi certaines personnes souffrent de diarrhées explosives et de dyspepsie, car cela stimule les récepteurs de l’œsophage et du petit intestin. S’ils souffrent de reflux, cela aggrave leur condition. En ce qui concerne les récepteurs de glutamate au niveau du cœur, cela pourrait expliquer l’augmentation du nombre d’arrêts cardiaques fulgurants. Ce que vous constatez dans presque tous les cas est un manque de magnésium.Lorsque le taux de magnésium est bas les récepteurs de glutamate deviennent hypersensibles et ainsi les gens (et en particulier les sportifs) s’ils ne prennent pas de suppléments en magnésium sont sujets à des arrêts cardiaques à cause des récepteurs de glutamate. Si avant un entraînement ils consomment un repas au glutamate ou une boisson « light », ils vont provoquer une forte irritabilité cardiaque et mourront d’un arrêt cardiaque foudroyant. Nous savons que ces arrêts cardiaques sont dus à deux éléments : le plus souvent une arythmie et des spasmes de l’artère coronaire. Qui peuvent tous deux être provoqués par le glutamate !

Mike : Bien entendu, le certificat de décès ne mentionnera pas que la personne est morte à cause du GMS.

Dr Blaylock : Non et ils ne le feront pas car le personnel médical ayant admit la personne ne connaît rien au sujet des ces recherches. Ils n’en ont jamais entendu parlé. En fait la plus part des cardiologues à qui j’ai parlé n’en avaient jamais entendu parlé.Ils ne savaient pas qu’il y avait des récepteurs de glutamate dans tout le système cardiaque et même le cœur. Vous avez des millions de patients qui souffrent d’arythmies au péril de leur vie et personne ne leur conseille d’éviter le GMS et l’aspartame qui sont pourtant une source majeure d’irritabilité pour le cœur.

Mike : C’est vraiment effrayant. Les industriels qui fabriquent des aliments pour bébés n’avaient-ils pas retiré le GMS de leurs produits dans les années 70 ?

Dr Blaylock : Ils ont dit qu’ils allaient le faire mais ils ne l’ont pas fait. En fait, ils ont retiré le GMS pour le remplacer par des protéines de caséine hydrogénées. Si vous regardez les aliments pour jeunes enfants, ils contiennent souvent des protéines de caséine hydrogénées, des extraits de soja, du bouillon; tous sources de glutamate.

Mike : Nous détruisons le système nerveux de ces bébés ?

Dr Blaylock : Exactement. De plus nous entendons beaucoup parler d’obésité chez les enfants, une des premières observations avec les excitotoxines a été de constater qu ‘elles rendaient les animaux obèses.

Mike : S’ils interdisaient le GMS, les industriels des médicaments perdraient des millions. Pensez aux millions qu’ils se font avec tous ces symptômes.

Dr Blaylock : Le gouvernement a tous ces plans pour contrôler la consommation de carbohydrates et pour contrôler les céréales et le sucre. Ces éléments aggravent le problème car nous avons découvert que les animaux nourris au GMS avaient une préférence pour les carbohydrates, les aliments riches en protéines et en sucres. Et c’était une des caractéristiques dans ce genre d’obésité. Il est alors très difficile de perdre du poids. On ne peut plus contrôler l’appétit ni le métabolisme. En plus de l’obésité ils ont des troubles du métabolisme et donc une insensibilité aux leptines en terme d’obésité, ce qui peut être provoqué très facilement par le GMS comme cela l’a été prouvé.

Mike : Y-a-t-il aucun espoir, selon vous, que le monde ouvre enfin les yeux sur ce sujet et que le GMS soit interdit ?

Dr Blaylock : C’est possible mais vous savez cela ne se fera que par dénonciation du public au travers de blogs et de sites comme le vôtre. Une fois que le public en entend parlé et qu’il est convaincu que c’est la vérité, alors il y aura des changements. Mais pour le moment c’est décevant car le consommateur moyen se dit : « Et bien s’ils disent qu’il n’y a pas de GMS, c’est bon alors ! »

SOJA et LAIT

Mike : Je trouve que de nombreux aliments pour végétariens ou soit disant bons pour la santé contiennent des « extraits de levure ».

Dr Blaylock : Ce qu’ils font de pire sont les extraits de soja. Les fèves de soja naturelles ont le taux le plus élevé en glutamate de tous les produits à base de plantes. Lorsque vous l’hydrogénez, vous libérez le glutamate comme les isolâtes de protéines de soja. Le taux de glutamate est alors bien plus élevé que dans les produits contenant du GMS, cependant les végétariens en consomment comme s’il s’agissait de l’aliment le plus sain au monde. Il y a eu une étude qui a duré 25 ans et qui a observé les personnes qui consommaient le plus de produits à base de soja. Ils les ont suivis pendant 25 ans et leur ont fait subir des scanners du cerveau. Ils ont découvert que ceux qui avaient consommé le plus de produits au soja étaient celles qui souffraient le plus de démence et d’atrophie du cerveau.

Ces gens-là détruisent leur système nerveux et je parle à un grand nombre d’entre eux qui se plaignent de sévères migraines. Je leur dis « arrêtez le soja », ils le font et les migraines disparaissent. De plus vous avez des taux très élevés de manganèse, ce qui est toxique pour la même partie du cerveau en ce qui concerne la maladie de Parkinson. Avec les produits au soja vous avez un mélange de produits toxiques mais les gens pensent consommer des produits bons pour leur santé et nutritifs. Cela détruit leur système nerveux ainsi que d’autres organes.

Mike : Au sujet de ce débat sur le soja qui serait meilleur que le lait, nous trouvons beaucoup de désinformation dans les deux camps.

Dr Blaylock : Je ne recommanderais ni l’un ni l’autre. Si vous êtes obsédé par le lait utilisez du lait de chèvre qui est plus proche du lait maternel mais je ne recommande ni le lait de vache ni le lait de soja. Je pense que les gens devraient éviter les produits au soja comme si c’était du poison.

Mike : Avez-vous subi des pressions de la part de NutraSweet ou toute autre compagnie ?

Dr Blaylock : Non, ils me laissent tranquille. J’en sais trop. Ils ne m’ont jamais ennuyé. Lorsque j’écrivais le livre, George Schwartz m’a prévenu, « Tu es sur que tu veux l’écrire ? Car si tu le fais, ils vont te poursuivre jusqu’à la mort ». Je lui ai répondu : « Oui, je veux écrire ce livre ». Alors je l’ai écris avec une chose en tête : Qu’ils ne puissent rien lui reprocher ! J’ai effectué toutes sortes de recherches et j’ai prouvé que le GMS était toxique. Ils savent que je le sais puisque j’ai échangé certaines lettres avec leurs plus grands défendeurs. Ils ont tous réalisé qu’ils étaient incapables de répliquer à mes arguments. Alors ils me laissent tranquille. Ils ont peur que si des malentendus éclatent entre nous, ils pourraient bien perdre.

Mike : Ils ne veulent pas que tout ceci soit connu du public.

Dr Blaylock : Non, ils ne veulent pas. Ils utilisent de vieilles ruses comme l’ignorance en espérant toujours s’en sortir. Bien sur ils font pression sur les magasines et les journaux pour qu’ils ne viennent pas m’interviewer. Ils essayent de me laisser dans l’ombre, en espérant ainsi que les gens ne pourront pas entendre ce que j’ai à dire. Mais cela ne marche qu’un temps. Depuis la sortie de mon livre en 1995, les preuves soutenant mes découvertes sont très nombreuses. Les nouveaux éléments au sujet des récepteurs de glutamate dans le reste du corps ont vraiment anéanti ces gens là. Ils n’ont aucune défense contre ça. L’information au sujet de la forte hausse du nombre de cancers est quelque chose qui les terrifie.

Source+Entretien complet+Présentation des intervenants sur Santé en danger

Nous avons fait le tour du personnage que certains ne connaissaient pas, nous pouvons donc en venir directement au sujet qui nous intéresse ici, réduire l’impact des chemtrails sur nos organismes selon le Docteur Russel Blaylock:

Avez-vous récemment vu des chemtrails en regardant le ciel? Ces pulvérisations aériennes produisent une soupe chimique blanche flottante qui rend les gens lentement malades. Le neurochirurgien Dr Russell Blaylock a parlé ouvertement dans cette vidéo de ces chemtrails et de leurs impacts sur notre santé, mais également de la façon de les élimer de notre système. Les pilotes des gros avions qui sont conscients de cette situation, ou qui pratiquent des opérations de camouflage soutenues par les armées, déversent toutes sortes de produits chimiques sur les populations à un rythme de plus en plus alarmant. (En dépit des actions de sensibilisation, de nombreux informateurs se sont même manifestés). Les gens sont plus susceptibles de tomber malade en leurs présences. Dr Blaylock nous met en garde d’une augmentation de nombreuses maladies comme l’Alzheimer et la démence, le cancer et les maladies des voies respiratoires supérieures, pour n’en nommer que quelques-unes. Mais selon le neurochirurgien, vous pouvez désintoxiquer votre corps des nombreux produits toxiques en provenance des chemtrails (thorium, baryum, mercure, oxyde d’aluminium et strontium). Voici une liste des choses qui aident à réduire la réaction inflammatoire causée par certains de ces produits chimiques: • Les tocophérols de la vitamine E vont aider à réduire l’inflammation dans le cerveau et le corps, réduisant ainsi l’effet toxique des chemtrails. Le lait d’amande est une excellente source de vitamine E d’origine naturelle. • Lorsque la vitamine C est ajoutée à la vitamine E, elle devient un puissant protecteur du cerveau, selon le Dr Blaylock. • La curcumine se lie à l’aluminium et permet de réduire ses effets toxiques, tout en favorisant sa suppression de l’organisme. • Le safran améliore également l’état de santé de votre cerveau en élimant ces produits chimiques. Il est plein de caroténoïdes qui combattent le cancer. Dans certaines études, le safran a également démontré favoriser l’apprentissage et la mémoire en raison d’un composé dans la plante appelé ‘crocine’. • La graine de lin réduit l’empoisonnement dû aux rayonnements. Ainsi, elle augmente la puissance du cerveau. • La cannelle est remplie d’antioxydants et peut également réduire la réaction inflammatoire dans le corps. Pour plus d’informations, regardez cette vidéo et commencez à éliminer leurs poisons nocifs dès aujourd’hui. Source : Natural Society Chemtrail poisons are ruining your health from above, and you may not know Extensive list of geo-engineering patents Source et traduction: Sante-nutrition.org

Maintenant, à chacun de se faire sa propre opinion quand au sérieux de ces déclarations comme de ce médecin, le monde scientifique nous a livré tant de rapports rassurants sur des médicaments, vaccins et thérapies diverses qui se sont révélés calamiteux au final pour l’organisme qu’à l’heure actuelle, tout devient possible, même si cela n’est pas une généralité. Pouvons-nous réellement lutter contre l’effet des chemtrails, en partant du principe que ceux-ci sont une réalité puisque le sujet fait toujours polémique?

5 réponses à Le Dr. Russell Blaylock et ses conseils pour réduire l’impact des chemtrails

  1. Le curcuma, en plus d’être efficace contre l’aluminium protège également contre les effets neurotoxiques du fluor. Ce sujet là aussi fait polémique La quasi totalité des gens prennent leur dose quotidienne de fluor sans broncher. Pourtant, les preuves de sa toxicité existent: » Recent studies from our laboratory[20,21] reported first time that Fluor causes severe neurodegenerative changes in brain particularly in the hippocampus and cerebral cortex. Treatment with F (120 ppm) for 1 month cause significant degeneration in cells of the hippocampus of mice brain.[22] These neurodegenerative changes are observed as dark cells, pyknotic cell, 5% cells showed reduced size and few cells showed small or shrunken nucleus in CA1, CA3, and DG region of the hippocampus [Figure 3] and in these regions, various degenerative changes were observed. Even the number of neuronal cells counted in a specific region was less in F group animals as compared to control group [Figure 2]. In group III decrease in neurodegenerative effects were observed. it is evident by presence of fewer dark cells, cells with distorted shape etc., » « CONCLUSION Our study thus demonstrate that daily single dose of 120 ppm F result in highly significant increases in the LPO as well as neurodegenerative changes in neuron cell bodies of selected hippocampal regions. Supplementation with curcumin significantly reduce the toxic effect of F to near normal level by augmenting the antioxidant defense through its scavenging property and provide an evidence of having therapeutic role against oxidative stress mediated neurodegeneration. » http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3969660/ En Mars 2014, la revue scientifique la plus prestigieuse au monde a publié un article qui confirme la neurotoxicité du fluor aussi: http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/03/la-revue-medicale-lancet-revele-enfin.html Est-ce qu’on en a entendu parler au JT? hmm hmm… Alors ceux qui attendent que l’état bouge ne serait-ce que le petit doigt concernant les chemtrails alors qu’il n’y aucune pression populaire, non ça n’arrivera pas. Ils n’en parlerons évidemment même pas. Pas plus qu’ils ne l’ont fait pour HAARP, 15 ans après en avoir parlé au parlement européen… PS: les chemtrails sont explicitement évoqués dans le projet de loi H.R.2977 — Space Preservation Act of 2001 http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query/z?c107:H.R.2977.IH: Des preuves solides de la réalité des chemtrails: http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/05/des-preuves-solides-de-la-realite-des.html
Publicités