Étiquettes

, , , , , , , , ,

Après Jon Stewart, Cynthia McKinney invite l’Amérique à découvrir l’humoriste

Dans un tweet publié le 10 mars 2015, l’activiste politique et ex-représentante au Congrès Cynthia McKinney a rebondi sur la polémique entourant l’humoriste et présentateur étasunien Jon Stewart pour inviter ses compatriotes à découvrir le dernière vidéo de Dieudonné.

Jon Stewart, célèbre présentateur de l’émission The Daily Show, a récemment subi de vives critiques aux États-Unis de la part des milieux sionistes pour s’être moqué de la visite de Benjamin Netanyahu au Congrès le 3 mars dernier. La blogueuse néo-conservatrice Pamela Geller, spécialisée dans la critique de l’islam, l’a même affublé pour l’occasion du titre de « juif le plus dégoûtant de la planète ».

L’émission de Jon Stewart du mois de janvier consacrée à Dieudonné et à la liberté d’expression en France avait déjà permis de faire connaître davantage l’humoriste franco-camerounais aux États-Unis. Cette fois, c’est l’ex-représentante au Congrès Cynthia McKinney qui a souhaité partager sur Twitter la dernière vidéo (sous-titrée en anglais) de Dieudonné :

 

If you love Jon Stewart, you should like Dieudonné! Give a listen here. http://fb.me/3CN3DSa6K 

(« Si vous aimez Jon Stewart, vous devriez aimer Dieudonné ! Écoutez-le ici. »)

 

Cynthia McKinney est bien connue des internautes français, notamment pour son engagement dans le mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre. Dénonçant la politique du secret de l’administration Bush dès les premières semaines après les attentats, elle n’a cessé depuis de réclamer une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur cette tragédie.

McKinney est également très investie dans la défense des Palestiniens. En décembre 2008 et juin 2009, elle monta à bord de navires humanitaires à destination de Gaza, qui furent interceptés par l’armée israélienne, et fut détenue 5 jours à Ramla.

Elle s’opposa aussi à l’intervention armée en Libye. Elle visita le pays en juin 2011 ; à cette occasion, elle déclara que l’OTAN et les États-Unis essayaient d’assassiner le leader libyen Mouammar Kadhafi et que les médias mainstream occidentaux soumettaient les populations de l’Union européenne et des États-Unis à une intense propagande pour justifier la guerre.

source: E&R

Publicités