Twitter au service de la promotion de l’Etat Islamique, selon une étude…

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Twitter au service de la promotion de l’Etat Islamique  (Etude)

Selon une étude intitulée « Le recensement de l’EI sur Twitter » publiée récemment par l’Institut Brookings basé à Washington, 46.000 comptes Twitter font la promotion de l’Etat Islamique  (EI). Toujours selon cette étude, entre 500 et 2.000 utilisateurs « hyperactifs » postent entre 545 et 2.000 messages par jour.

Imaginez un peu toute l’organisation et la logistique que cela représente.

L’EI aurait donc ses chercheurs dans leurs labos inventant des tas de moyens de déjouer les surveillances dans les aéroports, ses services de renseignements collectant des informations sur les synagogues et les supermarchés à faire sauter à travers le monde, sa cyber-armée lui permettant de pénétrer dans les lieux les plus secrets du cyber-monde, ses services de communication dignes des meilleures officines de Public Relation de la planète, et tout cela en plus de ses combattants sur le terrain. Seul le Pentagone (et encore !) pourrait se targuer d’avoir des moyens similaires.

Imaginez une salle avec 500 à 2000 ordinateurs, avec un spécialiste derrière chaque clavier. Ce qui exclut d’emblée les djihadistes d’origine européenne, car ils sont décrits comme des paumés en échec scolaire, provenant de milieux défavorisés. Ces spécialistes, d’origine arabe donc, auraient chacun à gérer des dizaines, voire une centaine, de comptes twitter, comptes  qu’il faut modifier après chaque utilisation, puisque les « lutteurs contre le terrorisme international » affirment qu’ils les font fermer dès qu’ils sont identifiés. Des journées à temps plein n’y suffiraient pas pour maintenir une cinquantaine de milliers de comptes Twitter actifs. Seuls des systèmes automatisés, des robots, peuvent y parvenir, comme ces robots qu’on a vu à l’œuvre lors de la « Révolution Verte » en Iran et pour laquelle Madame Hilary Clinton avait avoué l’intervention de son pays, ou lors des « Révolutions du Printemps Arabe ». Même méthodologie, mêmes opérateurs ?

A l’heure où le moindre tweet ou commentaire sur les réseaux sociaux peut mener son auteur devant les juges, il est tout de même assez culotté de faire croire qu’il suffit d’être un djihadiste de l’EI pour devenir invisible au système de surveillance supposé avoir été mis en place par les guerriers « antiterroristes ». Ou alors, Edward Snowden nous aurait-il menti ? Le NSA et tout le reste serait du bluff ? Même s’il est tout à fait possible que la fameuse surveillance universelle de NSA soit du bluff, il n’en reste pas moins qu’on sait que Twitter est contrôlé. S’il y a 46 000 comptes actifs sur ce réseau, sans compter les autres milliers de comptes Youtube, Google, Facebook, etc…, tous appartenant à la même entreprise, c’est que ceux qui contrôlent les réseaux sociaux le veulent bien.

Avic – Réseau International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s