Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Usine-a-Bebes

Le professeur Julian Savulescu a déclaré que la création de bébés génétiquement modifiés pourrait être considérée comme une « obligation morale ».

L’expert en éthique pratique dit que nous devrions activement donner aux parents le choix d’écarter les défauts de la personnalité de leurs enfants, ce qui voudrait dire qu’ils seraient alors moins susceptibles de « nuire à eux-mêmes et aux autres ».

Également rédacteur en chef du « Journal of Medicals Ethics », l’universitaire a fait paraître un article dans le Readers’s Digest. Il a expliqué que nous sommes maintenant au milieu d’une révolution génétique. Il a dit que la science découvre de plus en plus que les gènes ont une influence significative sur la personnalité, que certains marqueurs génétiques chez l’embryon suggèrent ses caractéristiques futures. En dépistant certains gènes de ces embryons, il est possible d’influencer le développement de l’enfant.

La « conception rationnelle », création d’enfants par génie génétique, contribuerait à une société meilleure, plus intelligente et moins violente.

« En effet, quand il s’agit de filtrer les défauts de la personnalité, tels que l’alcoolisme, la psychopathie potentielle et la disposition à la violence, on pourrait dire que les gens ont une obligation morale sur le plan éthique à sélectionner les enfants de meilleure qualité ».

« Si nous avons le pouvoir d’intervenir dans la nature de notre descendance – plutôt que de les reléguer à la loterie naturelle – alors nous devons le faire ».

The Telegraph

via: iatranshumanisme


Au secours! Snowden avait bien raison notre société est plus proche de: « le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, que de « 1984 » de George Orwell:

Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je vous le conseille vivement!

jeangab1

Publicités