Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bientôt l’appel à la guerre j’imagine…


Bernard-Henri Lévy et Petro Porochenko, à Kramatorsk, le 10 février 2015.

En vidéo:

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=cfff4008b9a9

En images:

Il avait prévenu sur son blog :

Bernard-Henri Lévy, le directeur de La Règle du jeu, et Petro Porochenko étaient, dans la nuit de ce mardi 10 février 2015, en Ukraine, à Kramatorsk, dans l’Oblat de Donetsk, tout près de la ligne de front.

Ces photos ont été prises par un photographe local. Et nous n’en savons pas plus, à l’instant de cette mise en ligne, sur les circonstances de cette visite surprise du Président et de Bernard-Henri Lévy dans l’une des zones le plus dangereuses de l’Ukraine en guerre, là où les séparatistes russes, quelques heures plus tôt, venaient de faire un nouveau et terrible carnage.

Les chiffres annoncés par l’AFP (au moins quarante-cinq personnes, dont dix-neuf soldats ukrainiens, ont été tuées et soixante-dix-huit blessées au cours des dernières vingt-quatre heures) confirment qu’un massacre a eu lieu, à quelques heures de l’ouverture du Sommet de Minsk où Merkel, Hollande, Porochenko et Poutine doivent se rencontrer pour ce qui ressemble à un Sommet de la dernière chance. Cela a tous les airs d’une provocation, d’un bras d’honneur ultime de la part de Poutine et de ses chiens de guerre.
La Règle du jeu apportera plus de précisions sur le contexte de cette incursion lors d’un entretien avec Bernard-Henri Lévy, dès que ce dernier sera à nouveau joignable, à son retour de Kiev.

le 10 février 2015.

Bernard-Henri Lévy et Petro Porochenko, en route pour Kramatorsk, le 10 février 2015.

 

Je l’adore celle là, vous avez vu la pose ?

Sérieux, le président de l’Ukraine s’est glissé sur la photo précédente, le retrouverez-vous ?

(je passe sur le fait qu’ils regardent apparemment un dépliant touristique… – y’a du très lourd en Ukraine)

Sérieux, c’est qui lequel des deux le président ?
Bernard-Henri Lévy et Petro Porochenko, à Kramatorsk, le 10 février 2015.

On a vu où que les forces des sécurité du Président le laissent approcher à 1 mètre d’une fusée (soit-disant) non explosée ?

Bernard-Henri Lévy et Petro Porochenko, à Kramatorsk, le 10 février 2015.

suite de l’article: les crises

Publicités