Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Des drones moustiques du gouvernement vont collecter votre ADN selon une professeure de Harvard (Forum de Davos)

L’État totalitaire policier planétaire continue de se mettre en place, il semblerait que cela s’accélère même tandis que nous laissons ces ordures élitistes et eugénistes discuter gentiment entre eux pour savoir à quelle sauce ils vont nous croquer. Attendons bientôt l’avènement du Patriot Act à la française, déjà promis par quelques politicards dégénérés.

Les lois liberticides se mettent en place. Il faudra un jour que les peuples REFUSENT à ces ordures le droit de se rassembler pour comploter contre nous. Les discours se tenant à l’assemblée nationale de nos jours se fascisent grandement. La soi-disante « assemblée du peuple » est devenue un nid de va t’en guerre crachant leur vindicte à un pare-terre de complices dans la supercherie démocratique. Quand assez est-il assez ??…

– Résistance 71 –


Nouvel Ordre Mondial au forum de Davos: La grille de surveillance transnationale se met en place

Le concept de vie privée est mort
 Paul Joseph Watson
 article original: http://www.infowars.com/harvard-prof-government-mosquito-drones-will-extract-your-dna/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La professeure de Harvard Margo Seltzer a prévenu que des drones moustiques miniatures collecteront un jour votre ADN pour le compte des gouvernements et des compagnies d’assurance, comme elle l’a dit à la réunion élitiste du Forum Économique Mondial de Davos en Suisse, disant ainis que la vie privée était défunte.
Seltzer, une professeure d’informatique à l’université de Harvard a dit aux attendants de la conférence; “La vie privée comme nous l’entendions dans le passé n’est plus possible… La façon dont nous pensons à la vie privée de manière conventionnelle est morte.
Seltzer a même prédit que dans un futur très proche, des robots miniatures de la taille d’un moustique surveilleront perpétuellement les individus ainsi que collecteront des échantillons d’ADN et des informations biométriques sur les individus au profit des gouvernements et des corporations.”
Il n’est plus question de savoir si cela va vraiment se produire, cela se produit déjà,” a dit Seltzer au sujet de la surveillance pervasive et intrusive. “Nous vivons aujourd’hui dans un état de surveillance”.
La professeure a ajouté que la technologie des drones miniatures devrait être utilisée dans des buts utiles, comme par exemple en envoyant les mêmes gadgets dans une zone infectée par Ébola pour y éliminer le virus.
Sa collègue de Harvard Sophia Roosth a aussi averti qu’une ère de “McCarthysme génétique” était en cours du fait que l’information génétique individuelle devenait accessible aux gouvernements via l’internet.
Mais un autre intervenant, l’entrepreneur tech Anthony Goldbloom a dit au panel en attendance que la jeunesse ne se soucie plus des problèmes de surveillance et qu’elle était tout à fait prête à sacrifier, échanger la vie privée pour plus de facilité.
Les gens se comportent souvent mieux lorsqu’ils savent que leurs actions sont observées”, a dit Goldbloom, apparemment invoquant le personnage d’O’Brien dans le roman “1984” de George Orwell.
Comme nous l’avions rapporté hier (As we reported yesterday,), le PDG de Google Eric Schmidt, qui n’est pas connu pour sa défense de la vie privée a graissé les gonds pour l’introduction d’une puce cérébrale internet lorsqu’il a dit aux participants du forum de Davos que le world wide web “disparaîtrait” en tant que concept externe.

Publicités