Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mais de quoi il se mêle la langue fourchue US? Il est tellement sûr de sa main mise sur l’Europe, qu’il se permet de faire de l’ingérence dans les décisions que voudraient prendre de nos dirigeants. A se demander qui gouverne…

Les Etats-Unis ont coupé court aux tentatives de l’Union européenne de lever les sanctions et d’amorcer un rapprochement avec la Russie, estime le média allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichtent (DWN).

Selon DNW, de toute évidence, Barack Obama aurait « admonesté » Angela Merkel lors d’une récente conversation téléphonique pour l’initiative de l’UE de lever progressivement les sanctions visant la Russie.

Il s’agit notamment d’un document préparé pour la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE, tenue le 19 janvier dernier à Bruxelles. DNW signale qu’à l’issue de cette rencontre, de nombreux dirigeants européens ont brusquement changé d’opinion au sujet de la levée des sanctions antirusses.

Le média allemand estime que l’UE a décidé de « renoncer à ce document » juste après l’ingérence des Etats-Unis.

D’après le Wall Street Journal (WSJ) qui a rapporté l’existence du document, ce dernier proposait non seulement de lever progressivement les sanctions, mais de resserrer également les liens avec la Russie dans trois domaines, notamment dans la politique extérieure, le commerce et la coopération sectorielle.

La conversation téléphonique évoquée entre le président américain et la chancelière allemande a eu lieu tout juste après l’apparition de cette information dans le WSJ. On ignore le contenu précis de l’entretien entre Obama et Merkel, mais les propos que la Maison Blanche a tenus par la suite à l’adresse de l’UE ressemblaient bien à une « remontrance ».

Source Ria-Novosti

Voir aussi:

Auschwitz libéré par les Ukrainiens:  Moscou demande aux polonais de cesser de se moquer de l’histoire (Moscou)

Le ministère russe des Affaires étrangères a invité mercredi la Pologne à cesser de se moquer de l’histoire et d’outrager la mémoire de ceux qui ont libéré l’Europe lors de la Seconde Guerre mondiale.

« Il faut cesser de se moquer de l’histoire et de pousser l’hystérie antirusse jusqu’à insulter la mémoire de ceux qui ont sacrifié leurs vies pour libérer l’Europe », lit-on dans un communiqué de la diplomatie russe.

Le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna a déclaré mercredi sur Polskie Radio que le camp de concentration nazi Auschwitz-Birkenau fut libéré par des Ukrainiens lors d’une opération effectuée par le Premier front ukrainien. D’après le ministre, « en ce jour lointain de janvier, des soldats ukrainiens ont ouvert les portes du camp et libéré les prisonniers ».

Selon Moscou, « il est difficile de soupçonner d’ignorance un fonctionnaire du niveau de Grzegorz Schetyna », car « tout le monde sait que le camp Auschwitz-Birkenau a été libéré par l’Armée Rouge ». Le communiqué souligne notamment que « tous les peuples ayant combattu au sein de cette armée ont fait preuve d’héroïsme ».

« Il est aussi à noter qu’avant novembre 1943, le Premier front ukrainien s’appelait Front de Voronej et encore plus tôt, Front de Briansk », a conclu le ministère russe des Affaires étrangères.

Ria-Novosti

via: les moutons enragés

Publicités