Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , ,

C’est d’abord un message posté sur Twitter qui retient l’attention. Le journaliste américain Glenn Greenwald, connu pour avoir publié les révélations d’Edward Snowden, tweete une image « #JeSuisDieudonné », avec ces quelques lignes : « J’attends que tous les défenseurs de la liberté d’expression en Occident postent ceci en signe de solidarité. »

 

[…] Dans une veine libertarienne, Glenn Greenwald prend donc la défense du polémiste, dans un long billet posté sur son site The Intercept. Il va jusqu’à qualifier d’« arnaque » les rassemblements en défense de la liberté d’expression de ces derniers jours : « Depuis [ces marches], la France aurait ouvert 54 dossiers criminels pour approbation du terrorisme. »

Lui estime que :

« La liberté d’expression, dans les mains de beaucoup d’Occidentaux, signifie en réalité : “Il est vital que les idées que j’aime soient protégées et que le droit de s’en prendre aux groupes que je n’aime pas soit préservé. Tout le reste est une cible légitime.” »

Lire l’intégralité de l’article sur rue89.nouvelobs.com

 


Jon Stewart dénonce l’hypocrisie de ceux qui soutiennent Charlie et s’acharnent sur Dieudonné

Jon Stewart dénonce l’hypocrisie de ceux qui soutiennent Charlie et s’acharnent sur Dieudonné

Suite à l’affaire du message Facebook de Dieudonné, survenue au moment où la France entière descendait dans la rue par millions pour revendiquer la liberté d’expression totale, l’hypocrisie n’a pas échappé aux médias internationaux et notamment à Jon Stewart, présentateur du Daily Show, émission américaine qui jouit d’une grande popularité.

La vidéo est relativement longue, nous vous en proposons quelques extraits traduits ci-dessous :

Malgré les attaques de la semaine dernière contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, une nouvelle édition de cet hebdomadaire a été publiée aujourd’hui, voyez par vous-mêmes. Wouaouh… 3 millions de… c’est incroyable ! Mais j’ai envie de dire : j’espère bien qu’il ne s’agit pas du secret qui peut sauver l’industrie de l’édition… car vous savez, ça va marcher à quelques reprises, mais ce n’est pas un modèle durable pour un magazine !

Évidemment, les ventes décuplées ne sont pas la seule façon avec laquelle les Français ont montré leur solidarité. Nous nous souvenons tous de la marche de dimanche, des millions de personnes qui se lèvent pour dire « non au terrorisme », et défendre la liberté d’expression. Tout le monde y était ! Enfin, tout le monde (pas Obama)… beaucoup de personnes y étaient. Obama a peut-être été intimidé par ces postures bras dessus, bras dessous, ça ressemble un peu à la vibe des « mean girls »… vous voyez ? Cela peut choquer certaines personnes…

[…] Voici le message : dans une société libre, s’exprimer sans avoir peur d’être persécuté, c’est un droit fondamental.

Et ce message provient… de tout en haut ! […] C’EST MAGNIFIQUE ! La position de la France sur la liberté d’expression est la même que leur position vis-à-vis des maîtresses : IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE LIMITES ! Le droit à la liberté d’expression est absolument…

L’image change et on aperçoit un extrait de journal télévisé :

Le comique français Dieudonné a été arrêté pour provocation après une publication sur sa page Facebook dans laquelle il soutient les auteurs de l’attentat.

Il a tweeté « Je Suis Charlie Coulibaly » […] le nom d’un des terroristes

OK, OK, OK… ne vous méprenez pas, je ne cautionne pas cette publication, mais… c’est pas à ça que le bouton « Annuler l’amitié » sert ? Vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « Enlever de ma liste d’amis » et puis…

Oh bordel… c’est la merde… Je suis troublé… Arrêter quelqu’un parce qu’il a dit un truc quelques jours à peine après une marche en faveur de la liberté d’expression… C’est un peu bizarre !

Traduction et source: Quenel+


 

Et ce matin, on annonce la l’annulation du spectacle de ce soir:


Illégalité

L’exploitant de la salle de Metz annule le spectacle de Dieudonné

Vega, l’exploitant des Arènes de Metz, salle où devait se produire Dieudonné ce vendredi 16 janvier, a annoncé l’annulation du spectacle… par un communiqué à l’AFP.

Au mépris total du droit, le groupe Vega a fait savoir, dans un communiqué :

« Les Arènes de Metz informent qu’elles ont résilié, à compter de ce jour, le contrat d’accueil pour le spectacle de Dieudonné Mbala Mbala. »

Cette annulation unilatérale et parfaitement illégale concerne le spectacle de Metz, mais pourrait aussi s’appliquer à celui de Strasbourg, prévu samedi 17 janvier. C’est ce qu’anticipe, sans la moindre base juridique, le maire PS de la ville, Alain Fontanel :

« Pour nous, il est acquis que le spectacle sera aussi annulé à Strasbourg samedi. »

Dieudonné, de son côté, a assuré via sa page Facebook que les spectacles auraient lieu :

« Le spectacle n’est pas annulé. Nous vous attendons à Metz et Strasbourg ce week-end. »

Ces annulations de spectacles au plus grand mépris des contrats commerciaux et du droit français interviennent au lendemain de l’arrestation de Dieudonné, chez lui à 7 heures du matin, par dix policiers venus lui signifier sa garde à vue pour « apologie d’actes de terrorisme » suite à un billet posté sur Facebook, dans lequel il affirmait « Je me sens Charlie Coulibaly ».

L’état de droit s’applique-t-il encore en France ?

source: E&R

 


Sanjay Mirabeau : « Il n’y a rien de légal dans l’annulation, le spectacle de Dieudonné à Metz est maintenu »

Vega, l’exploitant des Arènes de Metz, annonçait la veille de la venue de Dieudonné en Lorraine l’annulation du contrat qui le lie à l’humoriste. Selon son avocat, l’annulation est illégale, le spectacle est donc maintenu.

Dans un entretien au Républicain lorrain, maître Sanjay Mirabeau a en effet rappelé l’illégalité de l’annulation :

« Le spectacle est effectivement maintenu. Il n’y a absolument rien de légal dans l’annulation de la société Vega. Les seules personnes en mesure de le faire sont le maire ou le préfet. Mais Vega n’a aucun pouvoir de résiliation. »

Sanjay Mirabeau a également tenu a rappeler les dispositions prises par Dieudonné avant le début de la tournée afin que ne se reproduisent pas les désagréments qui avaient perturbé la tournée en 2014 :

« Avant d’être joué, il a été filmé devant huissier et envoyé à toutes les autorités, du procureur de Paris au vice-président du Conseil d’État, en passant par le préfet de police, le ministre de l’Intérieur et le Premier ministre. Personne n’y a rien trouvé à redire et il est joué depuis juin. […] S’il y a une raison dans notre droit qui motive l’annulation, on s’y pliera. »

Pour finir, l’avocat est revenu sur la fausse polémique « Charlie Coulibaly » et la fameuse phrase postée sur Facebook :

« Il l’a retirée très vite et expliquée. Lors de son interrogatoire, il a dit n’avoir rien à voir avec ces attentats et être aux antipodes des tueries qui ont eu lieu. Cette garde à vue n’avait pour unique but que de créer l’événement et de chercher à faire annuler sa tournée. »

source: E&R


 

Publicités