Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Hé Charlie, peut-on rire de tout ?

Hé Charlie, peut-on rire de tout ?

le 10 janvier, 2015 dans Les prohibés par

L’ultime caricature de Charb fut sans doute la meilleure de sa carrière. Car prophétique. Alors, ça fait comment quand les mercenaires de Mohamed-sala-Allah ‘alih-wa-salam viennent présenter leurs voeux ? À mourir de rire.

Il y a comme un vent de colère qui anime ce début d’année 2015. Certains l’expriment avec lyrisme, d’autres à la kalachnikov ! Rien n’est anodin en diktacratie
Mais, il paraît que Dieu pardonne toutes les haines, même les pires insultes proférées à son encontre. Quoique, pour être sauvé, encore faut-il lui balancer du lourd, du censé, du sincère, et pas de bêtes et méchantes calomnies pour les seuls plaisirs de choquer et rameuter le troupeau…
Quand la caricature se travestit en insulte, la liberté d’expression devient une déclaration de guerre. Et la guerre c’est tout un art ! Demandez à ceux qui s’y sont déjà véritablement frottés ! Quel imbécile irait remplacer ses cartouches par des crayons pour vaincre son ennemi ?

On récolte ce que l’on sème. Il n’y a pas de hasard… Si la « Haine » s’est abattue mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo par les rafales Kouachienne, c’est que notre patrie des droits de l’homme n’est pas la terre d’accueil qu’elle prétend être. En effet, depuis quelques décennies l’islam en France a été sciemment parqué dans des rabiots urbains, laissant ainsi nos arrogances laïques prospérer jusqu’à convertir en colère les frustrations de certains musulmans. Quel gouvernement a su conjuguer vertus républicaines et probité islamique ? Était-ce d’ailleurs possible ? Mais là n’était pas leur préoccupation. Pour maintenir leur pouvoir, nos dirigeants ont toujours su profiter du bétail à disposition. Le pire, c’est que celui-ci, ils l’ont laissé croupir dans des pâturages racailleux… Ou comment inoculer la rage à un mouton.

…/…suite de l’article et source: Diktacratie

Publicités