Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Alors que ces énergumènes au pouvoir, nous dépossèdent de tout, et qu’en plus il faut que nous soyons solidaires de leurs stupidité, voilà que se profile à l’horizon, la menace d’une annulation de commande de 126 rafales, avec toutes les conséquences sociales que  cela va engendrer. Au moment où le nullissime squatteur de l’Elysée, nous bassine avec son leitmotiv préféré, la croissance, la relance de l’économie, la courbe du chômage, et c’est à coup d’impôts, de gel des salaires, de taxes à rallonge, et d’augmentations (et ce n’est pas fini) qu’il compte y parvenir le cancre de service??. Merci Arkadia62.

Un Rafale M de l’Aviation navale française appontant sur le porte-avions USS Enterprise/wikipedia

 

Hollande, ci-devant faisant fonction de président de la République française, sans doute plus préoccupé par sa virilité défaillante que par les intérêts du pays, s’apprête à ruiner la France. Ce serait lui faire grand honneur que d’appeler « caniche » ce hamster servile de Barrack Hussein Obama.

Avec une commande potentielle de 126 « Rafale » pour environ 20 milliards d’euros, l’Inde était en position de sauver l’industrie aéronautique française. Si le « Mistral » n’est pas livré comme convenu, ce contrat disparaît, et l’un des fleurons de notre industrie avec.

En un seul quinquennat (s’il le termine), et en une seule décision (trahir la parole de la France), Monsieur Hamster pourrait réussir à couler les Chantiers de St Nazaire ET notre industrie aéronautique. Tout en laissant une ardoise d’une bonne centaine de milliards (les avances de la Russie + la partie du « Mistral » déjà construite en Russie + les pénalités de retard + les dommages intérêts + les chômeurs + les sous-traitants en faillite (3 à 10 fois plus de nouveaux chômeurs si on les prend en compte) + la mort de notre crédibilité commerciale + …).

Difficile de faire mieux, non ?

Source: Infobeez.com

via: les moutons enragés

Publicités