Mistral : la France se plie aux pressions américaines et perd ce qui lui reste de sa souveraineté

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mistral : la France se plie aux pressions américaines et perd ce qui lui reste de sa souveraineté

Le Président François Hollande a décidé de suspendre la livraison du premier navire de classe Mistral à la Russie « jusqu’à nouvel ordre », citant la situation en Ukraine comme motif, selon les médias rapportant une déclaration de l’Elysée. Hollande est en train de détruire la souveraineté et la dignité de la France.

La France a perdu sa souveraineté. Hollande a pris une décision qui sera le clou dans son cercueil politique. Malheureusement, le cercueil de Hollande signifie également la disparition de nombreux postes pour les citoyens Français de la classe ouvrière qui vont perdre leur gagne-pain par le démantèlement imminent de l’ de la France.

Au lieu de fabriquer ses propres armes, la France pourra désormais acheter des armes de fabrication américaine. Le américain aura également éliminé un concurrent dans le secteur des armes.

Je suppose que l’Ukraine est beaucoup plus important pour le Président François Hollande que l’industrie et l’ Français.

« Le président François Hollande considère que la situation en Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier Mistral » a déclaré un communiqué de l’Elysée.

À cet égard, François Hollande a donc jugé nécessaire de reporter encore une fois l’étude de la demande d’autorisation pour livrer à la Russie le premier navire Mistral, informe le communiqué.

Rapports CNBC :

La France a suspendu mardi la livraison prévue d’un navire de à la Russie, après des mois de spéculations croissantes sur ce qui serait la plus importante vente d’armes jamais faite par un pays de l’ au .

Le Cabinet du Président Français a annoncé la suspension « jusqu’à nouvel ordre », après une pression croissante de la part des alliés pour suspendre la vente en raison des tensions entre la Russie et l’Ukraine. Le premier des deux navires, le Vladivostok, est amarré dans le port de Saint Nazaire, où environ 400 marins russes ont passé des mois de formation à bord du navire.

Le deuxième navire, du nom du , un port dans la péninsule de Crimée annexée à la Russie, dont la livraison avait été prévue pour l’année prochaine, est récemment arrivé sur les quais de Saint Nazaire pour finitions.

La déclaration de mardi, comme la suspension de livraison précédente, arrête l’annulation de la transaction, ce qui suggère que le gouvernement Français n’est pas disposé à abandonner un contrat d’une valeur de plus de 1 milliard d’euros et des milliers d’emplois à un moment où la France est en prise avec un marasme économique.

Le Vladivostok peut transporter 700 soldats, 16 hélicoptères de combat et jusqu’à 50 véhicules blindés.

Les analystes disent que ces navires de guerre donneraient à la Russie une capacité accrue à déplacer un grand nombre de soldats et d’équipements, mais qu’ils ne changeaient rien aux capacités militaires de Moscou.

Le ministre adjoint de la défense de la Russie a déclaré à l’Agence de presse RIA Novosti mardi que Moscou ne prévoyait pas de prendre des mesures immédiates contre la France pour avoir retardé la livraison.

« Nous n’avons aucun problème avec ça, ce sont les Français qui ont des problèmes et nous allons attendre patiemment, » a déclaré Yury Brosiov. « Tout est précisé dans le contrat, et nous allons agir conformément au contrat comme tous les gens civilisés. »

Quelles que soient ses contorsions et ses postures, Hollande nous étale pleinement sa condition de caniche insignifiant soumis à la politique américaine.

Cette malencontreuse décision aura pour la France des répercussions énormes et dévastatrices. Les travailleurs vont être touchés par la perte de leur emploi et toute l’industrie militaire et la construction navale du pays seront ruinées pour les décennies à venir.

Aucun pays ne va faire affaire avec une France qui n’honore pas ses obligations contractuelles.

Traduction Avic – Réseau International

Texte original : http://redpilltimes.com/france-folds-to-u-s-pressure-losses-more-of-its-sovereignty-as-it-postpones-the-mistral-ship-delivery-to-russia/


 

Mistral: les Russes insensibles au chantage (député français)  26/11/2014

Le BPC Vladivostok, premier des deux porte-hélicoptères de classe Mistral construits en France pour la Russie

PARIS, 26 novembre – RIA Novosti

La France doit finalement décider si elle livre ou non les porte-hélicoptères de classe Mistral à la Russie, les Russes étant insensibles au chantage, a déclaré mardi soir Thierry Mariani, député UMP des Français de l’étranger dans une interview accordée à la chaîne de télévision BFMTV.

« On livre ou on ne livre pas! A un moment il faut savoir », s’est-il exclamé. « On sait très bien que le chantage ne fonctionne pas sur les Russes. On a un contrat, nous le respectons », a indiqué le député.
« Chaque jour qui passe montre aux pays étrangers que la signature de contrats d’armement, ça ne garantit pas la livraison de la France. Je pense que c’est une très mauvaise nouvelle pour notre industrie nationale », a-t-il souligné.
Auparavant, le président français François Hollande, a suspendu la livraison à la Russie d’un premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral considérant que la situation actuelle dans l’est de l’Ukraine ne permettait toujours pas la livraison du premier BPC. Il a donc estimé qu’il convenait de surseoir, jusqu’à nouvel ordre, à l’examen de la demande d’autorisation nécessaire à l’exportation du premier BPC à la Fédération de Russie.

source:

RIA Novosti
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s