Comment la CIA a-t-elle converti le terme « théorie du complot » en une arme?

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,


Comment la CIA a-t-elle converti le terme « théorie du complot » en une arme?

Des Tactiques subtiles et trompeuses pour discréditer la vérité dans les médias et la recherche.

«Théorie du complot» est un terme qui provoque à la fois la peur et l’anxiété dans le cœur de la plupart des figures publiques, en particulier les journalistes et les universitaires. Depuis les années 1960, le label est devenu un dispositif disciplinaire qui a été extrêmement efficace pour définir certains événements hors limites d’une enquête ou du débat. Surtout aux États-Unis, soulever des questions légitimes sur les récits officiels douteux dans le but d’informer l’opinion publique (et ainsi la politique publique) est un crime majeur de la pensée qui doit être cautérisé de la psyché publique à tout prix.
La connotation hautement négative de la théorie du complot peut être attribuée aux tirades bien connues de l’historien libéral Richard Hofstadter contre la «Nouvelle Droite». Pourtant, c’est bien la CIA qui a probablement joué le plus grand rôle dans l’instrumentalisation efficace de ce terme.
Suite à la vague de scepticisme de la population envers les conclusions de la Commission Warren sur l’assassinat du président John F. Kennedy, la CIA a envoyé une directive détaillée à l’ensemble de ses bureaux. Intitulée « Lutte contre la critique du rapport de la Commission Warren, la directive a joué un rôle décisif dans l’optique d’utiliser le terme » théorie du complot  » comme une arme pouvant être utilisée contre n’importe quel individu ou groupe remettant en question les programmes et activités de plus en plus clandestines du .
Ce mémorandum important et ses larges implications pour la politique américaine et le discours public sont détaillés dans un livre à paraître de la Florida State University, le politologue Lance de-Haven-Smith, Conspiracy Theory in America. Le Dr. de-Haven-Smith utilise le concept de crimes de l’Etat contre la démocratie pour interpréter et expliquer la complicité potentielle du gouvernement dans des événements tels que l’ du , les grands assassinats politiques des années 1960, et le .
« CIA document 1035-960 « a été publié en réponse à une demande FOIA datant de 1976 du New York Times. La directive est particulièrement importante car elle souligne la préoccupation de la CIA concernant « la réputation dans son ensemble du gouvernement américain » vis-à-vis du rapport de la Commission Warren. L’agence a voulu tout particulièrement maintenir sa propre réputation et mis en avant son rôle dans la  « communication d’informations à la commission [Warren] . »

warren report cia conspiracy theories

warren report cia conspiracy theories 2

Le mémorandum expose une série détaillée d’actions et de techniques pour « contrer et discréditer les revendications des théoriciens de la , de manière à empêcher la circulation de celles-ci dans d’autres pays. » Par exemple, l’approche des « membres de l’élite amis » (en particulier des politiciens et éditeurs) « pour leur rappeler l’intégrité et la solidité de la Commission Warren doit être une priorité. « Les arguments des critiques sont sans fondement sérieux», indique le document, et « les discussions spéculatives à venir proviennent de l’opposition [communiste]. » (Fawkes: de nos jours, l’argument mis généralement en avant est que ce sont des rumeurs d’extrême droite, rien n’a réellement changé si ce n’est le nom des boucs émissaires).

warren report cia conspiracy theories 3
…/… suite de l’article + liens vidéos:

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s