Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un talmudiste polonais élu à l’Académie française

Le verdict est tombé : Alain Finkielkraut a été élu le 10 avril 2014 à l’Académie française. Le philosophe, qui s’était porté candidat pour figurer parmi les Immortels, occupera le fauteuil 21 laissé vacant par Félicien Marceau en 2012.

« Le juif imaginaire » dispose donc d’une place sous la Coupole, puisqu’il a recueilli 16 voix sur 28 votants, bénéficiant de nombreux soutiens, parmi lesquels Simone Veil, Hélène Carrère d’Encausse, Max Gallo, Pierre Nora ou encore Jean d’Ormesson, qui avait déclaré :

« Si Finkielkraut n’est pas élu jeudi, je ne mettrai plus les pieds à l’Académie. »

Le semblant de polémique qui précédait l’élection n’était destiné qu’à le faire mousser.

Membre du comité d’honneur de la LICRA, soutien inconditionnel d’Israël, adoubé comme « l’honneur de l’intelligence française » par un certain Nicolas Sarkozy, Alain Finkielkraut, comme un symbole des territoires occupés de la République, siégera donc dans l’institution créée en 1635 par le Cardinal de Richelieu.

A ne pas manquer, sur E&R : Qui est Alain Finkielkraut ? (mis à jour le 10 avril 2014)


Harlem Désir entre au gouvernement

L’ancien dirigeant de SOS Racisme a été nommé secrétaire d’État aux Affaires européennes aujourd’hui. Une rétrogradation pour un très falot premier secrétaire du PS.

Harlem désir sera secrétaire du gouvernement Valls. Un cadeau empoisonné, puisque Le Canard enchaîné (édition de ce mercredi 9 avril) rapporte le mécontentement de François Hollande à propos du premier secrétaire du Parti socialiste :

« Le parti ne travaille pas. Harlem n’est pas à la hauteur. Il faut le changer. Il porte une responsabilité dans la défaite des municipales. »

Le bureau national se réunit ce soir et c’est Jean-Christophe Cambadélis qui devrait prendre sa place. « Camba » s’était retrouvé en concurrence avec Harlem Désir pour prendre la tête du PS au congrès de Toulouse en octobre 2012. Depuis, il ne s’était jamais privé de savonner la planche du « pote » Harlem.

Ancienne façade emblématique de SOS Racisme, Harlem Désir n’aura jamais réussi à s’imposer rue de Solferino.

 

Voir aussi, sur  E&R : Harlem Désir : Alain Soral et Dieudonné sont des « ennemis de la République » qui « répandent une haine antisémite »