Ces réseaux pédophiles qui attirent les politiques comme des mouches

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ces réseaux pédophiles qui attirent les politiques comme des mouches

TrannyDepuis quelques jours, il est à nouveau question du millionnaire pédophile Jeffrey Epstein, avec ce détail piquant qu’il trimballait régulièrement Bill Clinton dans ses virées à travers le monde en Boeing privé. On a aussi vu cette histoire de réseau pédophile à la maison blanche…

En juin 2013, l’ambassadeur US en Belgique, Howard Gutman, quittait ses fonctions après avoir été accusé par le New York Post d’avoir eu des relations sexuelles tarifées avec des prostituées mineures. Il a nié, pourtant il a dégagé et n’a pas poursuivi le New York Post, mais il n’a pas été poursuivi, ni aux USA, ni en Belgique. Enfin, bref, il semble que les abus d’enfants soient un ticket d’entrée sur la scène politique internationale.

On va revenir sur quelques cas éloquents, qu’il faudrait, à mon avis, considérer non comme l’exception, mais comme la règle dans ce milieu. Pour la simple raison que la cooptation des élites se fait par le vice dans la plupart es cas, d’après ce que l’on peut constater. Si un DSK a pu arriver là où il en est, c’est bien parce qu’on sait comment lui faire plaisir, et qu’il est ensuite facile de demander quelques « services ».

L’affaire de l’ambassadeur pédophile

Gutman était en poste à Bruxelles depuis 2009. Nommé par Obama, ce sioniste avait fait une brillante carrière de conseiller politique des Démocrates, depuis Al Gore. Il avait déjà été assistant du directeur du FBI, spécialiste de la contre-intelligence. Accessoirement, il est un des gros donateurs du parti Républicain. Il a donné 500.000$ à Obama puis a été nommé ambassadeur, ce qui s’appelle acheter une fonction, exactement comme au Moyen-Age.

Et puis en juin 2013, un article accuse ledit Gutman d’avoir eu recours à des prostituées, y compris mineures et donc non consentantes.

Un wistleblower a lâché l’affaire: Aurelia Fedenisn, ex enquêtrice du Département d’Etat US, a dénoncé l’étouffement de plusieurs affaires à caractère sexuel (recours à des prostituées) par Hillary Clinton[1].

GUTMAN_DI_RUPO1Huit affaires concernant de hauts responsables du Département d’Etat (les affaires étrangères US) seraient ainsi passées à la trappe. L’enquête concernant Gutman aurait quant à elle été stoppée en 2011 sur ordre du sous secrétaire d’Etat Patrick Kennedy, si bien que Gutman a pu rester en poste.

Accessoirement, il est intéressant de noter que les US ont envoyé un pédophile comme représentant dans un pays qui est un paradis à pédos, dirigé par un premier ministre pédophile et un roi (qui a abdiqué un mois après ce scandale, d’ailleurs) également pédophile.

En Belgique, il a fallu deux jours pour apprendre qu’aucune enquête n’a été ouverte concernant Gutman. Pourtant, on sait qu’il se séparait régulièrement de ses gardes du corps pour solliciter des prostituées et des enfants. Il semble en effet qu’au sein de l’ambassade US, tout le monde le sait.

Quant à Fedenisn, elle a été victime de harcèlement quand elle a dévoilé l’affaire. Le cabinet de son avocat a été victime d’un cambriolage : trois ordinateurs ont été volés mais aucun objet de valeur.

Apparemment, le recours à des prostitué(e)s est endémique au Département d’Etat.

Mais, il n’y a pas qu’au département d’Etat qu’on apprécie de recours aux prostituées, mineures ou majeures.

51nkfqLcb3LRécemment, un autre scandale a été étouffé. On connaît le milliardaire et lobbyiste Jack Abramoff, qui a installé un réseau de pédophilie et de trafic d’enfants au large de l’Indonésie, dans l’île de Saïpan qui sont sous contrôle US. Cette île est une zone de non droit total, où tous les trafics sont florissants, et cela grâce à un lobbying acharné d’Abramoff pour que les choses restent ainsi malgré moult scandales.

Abramoff est l’un des membres fondateurs de l’International Freedom Foundation, un groupe anti communiste qui finance des types comme Henry Kissinger pour répandre la « démocratie » made in USA partout dans le monde. On peut considérer qu’il s’agit d’une antenne de la CIA.

En 2006, Abramoff a été envoyé en taule quelques mois pour fraude fiscale et tentative de corruption.

En 1985, on le retrouve derrière Citizens for America, un groupe anti communiste mis en place par Reagen pour financer les Contras au Nicaragua.

Abramoff et un député dénommé Randy Cunningham[2] avaient mis en place un réseau pédophile au plus près de la Maison Blanche, du Congrès et des institutions de Washington. Les partouzes se tenaient souvent au Hilton de Washington, parce que le secteur réservé aux VIP est très bien gardé et très discret. Les enfants arrivaient en voiture sans que personne ne puisse les voir. Mais, selon un ancien agent des renseignements, le Ritz Carlton et le Sheraton étaient aussi utilisés pour des séances pédophiles avec des membres du Congrès ou des journalistes nationaux que l’on cherchait à compromettre, surtout après que des employés du Hilton aient commencé à avoir des doutes sur les activités d’Abramoff dans l’hôtel.

Abramoff fournissait tous types de prostitué(e)s, majeurs ou mineurs, hommes ou femmes, homos ou hétéros, à des membres du Congrès, des Sénateurs, des officiels et des journalistes.

(…) suite de l’article sur : dondevamos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s