Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Comment ne pas douter aussi pour la Lybie, et la Syrie ? Même procédé exactement : manifestation pacifique, population désarmée, snippers sur les toits, levée de bouclier internationale, chaos… Souvenez-vous, du processus, vous serez frappés comme moi par les similitudes.snipers

 

Quand on songe aux victimes innocentes, aux milliers de réfugiés qui ont tout perdu, aux pays ruinés,  à la haine qui se répand comme la peste, c’est d’une monstruosité absolue.

ON VOUS A PRÉSENTÉ LES CHOSES COMME ÇA :

Ukraine : bain de sang à Kiev

Les forces spéciales antiémeute ont tiré à balles réelles. Attention, certaines images de la vidéo peuvent choquer.

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/video-batailles-de-rues-en-ukraine-les-snipers-de-la-police-anti-emeute-face-aux-manifestants-casques_534909.html

ET ENCORE COMME ÇA :

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/ukraine-plus-de-60-morts-des-manifestants-tues-par-ia0b0n1932764

ETC.. Les exemples ne manquent pas dans la presse.

LA RÉALITÉ C’ÉTAIT ÇA :

Ukraine: policiers et manifestants abattus par des snipers inconnus

Ministre des Affaires étrangères Urmas Paet et la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton

Les autorités estoniennes ont confirmé l’authenticité d’un entretien dans lequel le ministre des Affaires étrangères Urmas Paet aurait déclaré à la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton que les mêmes snipers inconnus avaient tiré à la fois sur les manifestants et les policiers lors des troubles à Kiev.

L’entretien entre M. Paet et Mme Ashton a eu lieu le 26 février, après une visite du ministre estonien dans la capitale ukrainienne. Selon un communiqué de la diplomatie estonienne, M. Paet a fait part de ce qu’il avait appris lors de ses rencontres à Kiev et a exprimé sa préoccupation au sujet de la situation en Ukraine.

On retient particulièrement un fragment de la conversation dans lequel M. Paet a fait état de snipers embusqués qui avaient tiré sur des gens à Kiev. Le ministre a déclaré tenir cette information du docteur Olga Bogomolets, médecin qui avait soigné les manifestants et les policiers blessés sur la place de l’Indépendance.

« Olga m’a dit qu’à en juger d’après les preuves dont elle disposait, les mêmes tireurs avaient abattu des policiers et des personnes rassemblées sur la place », a affirmé M. Paet lors de son entretien avec Mme Ashton.

© RIA Novosti. Andrey Stenin

D’après le ministre, Mme Bogomolets lui a montré des photos et cité des avis médicaux confirmant que les balles ayant fait des morts des deux côtés avaient été tirées par les mêmes armes.

« Mais ce qui inquiète particulièrement les gens, c’est que la coalition [en place à Kiev] refuse d’enquêter sur ces épisodes. On devient de plus en plus conscient que ce n’était pas Ianoukovitch qui se trouvait derrière ces tireurs, mais quelqu’un qui fait actuellement partie de la nouvelle coalition », a confié M. Paet à Mme Ashton. 

Le ministre estonien a refusé de commenter cet enregistrement.

« Il est dommage que la conversation ait été interceptée. Et ce n’est pas sans raison qu’elle a été mise en ligne aujourd’hui », a conclu M. Paet.

http://fr.ria.ru/world/20140305/200651842.html

L’entretien en anglais :

source: http://lesbrindherbes.org/2014/03/05/snippers-de-la-place-maidan-la-verite-se-fait-jour-et-ce-nest-pas-ce-que-les-medias-vous-ont-dit/