Étiquettes

, , , , , , , ,

Israël déporte ses immigrés africains en Ouganda

La clique nauséabonde qui gouverne Israël n’aime pas les immigrés africains. D’Ethiopie, d’Erythrée ou du Soudan, les migrants viennent chercher en Terre promise un statut de réfugié qu’ils n’obtiennent en fait jamais. Quand ils ne croupissent pas dans un centre de détention, ils constituent alors une main d’œuvre bon marché dans le BTP ou le balayage des trottoirs.

Selon une information révélée par l’agence Associated Press, citant des sources gouvernementales anonymes, Israël expédierait désormais ses demandeurs d’asile africains vers l’Ouganda. Avant que les habituelles pleureuses de service ne hurlent à l’info antisémite, précisons immédiatement que le scoop a été partagé par… le journal israélien Haaretz.

Seulement une trentaine d’immigrés africains aurait pour l’instant accepté le deal, consistant à empocher un chèque de 3 500 dollars puis à monter dans un avion direction l’Ouganda, le billet – un aller simple – étant réglé par les autorités israéliennes.

Quelque 50 000 immigrés africains arrivés illégalement en Israël se trouvent actuellement sur le territoire. Courage Benyamin, il n’en reste que 54 970 !  Mais entre la case prison et l’Ouganda, le choix risque d’être vite fait et ils seraient déjà plus d’un millier à avoir accepté de quitter Israël dans les prochaines semaines. Une fois arrivés en Ouganda, les demandeurs d’asile africains auront le loisir de comprendre que le statut de réfugié qui leur a été refusé en Israël ne leur sera pas plus accordé par l’Ouganda.

Début janvier, plusieurs dizaines de milliers d’immigrés avaient manifesté durant plusieurs jours à Tel-Aviv pour réclamer le statut de réfugié. Le mouvement se poursuit toujours et ils sont régulièrement quelques centaines à manifester devant le centre de détention de Holot, pour réclamer la libération de ceux qui y sont enfermés, souvent à plus de dix dans une cellule, avec un maigre bol de riz pour unique repas quotidien, comme l’ont rapporté plusieurs témoins.

En août dernier, Israël avait discrètement annoncé la signature d’un accord avec un pays d’Afrique pour se débarrasser des milliers d’immigrés africains présents dans le pays. A l’époque, l’Ouganda déjà avait été évoqué mais Kampala avait opposé son démenti.

Les révélations d’Associated Press et Haaretz ne s’attardent pas sur les contreparties offertes pour accueillir la misère dont Israël ne veut pas. Un vrai secret de polichinelle car on se doute bien que les Ougandais ne sont pas récompensés en dattes et en lait de brebis mais plutôt en armes. Pour résumer : parce qu’il accueille des Africains sur son sol, l’Ouganda reçoit des armes pour tuer plus d’Africains.

http://diktacratie.com/israel-deporte-ses-immigres-africains-en-ouganda/