Strategika 51

D’après des informations confidentielles, plus de 700 nationaux Algériens identifiés travaillent présentement pour le compte de la CIA en Algérie. Ce chiffre dépasse ceux des agents locaux de cette agence de renseignement américaine en Tunisie et en Libye.

En plus de ces agents locaux, il existe un nombre indéterminé de cellules dormantes disséminées selon un plan de gestion géographique très précis. Il semble que certains d’entre eux s’intéressent de très près au marché de change parallèle (l’Algérie a choisi délibérement de tolérer un marché de change illégal), aux circuits commerciaux de distribution, la mainmise de certaines mafias sur des pans entiers de l’économie, le monopole exclusif et illégal des concessionnaires automobiles, aux virements bancaires mais également aux prestations financières via Western Union.

Voir l’article original