Étiquettes

, , , , , , , ,

Publié par Kiergaard sur 6 Février 2014, 16:33pm

Catégories : #Actualité économique et financière

Les détails du partenariat transatlantique concernant la levée des droits de douane existants encore se précisent. Une offre sera faite par l’Union Européenne aux États-Unis, lundi, une semaine avant des discussions directes entre le Commissaire Européen au Commerce et son homologue américain, rapporte Reuters.

Lundi, les négociateurs européens et les négociateurs américains devraient faire leur proposition concernant le degré d’ouverture des marchés qu’ils sont prêts à atteindre. Des personnes familières avec la proposition européenne ont fait état des éléments suivants :

  • Une levée des droits de douanes existants sur 96% des biens américains importés (dans la mesure où les américains feraient de même).
  • Deux catégories de biens (représentants 3% des biens importés) feraient l’objet d’une période transitoire (de 3 ou 7 ans) pour laisser à l’industrie le temps de s’adapter (biens automobiles et certains produits agricoles notamment).
  • Pour les biens résiduels restants (le porc, le poulet notamment…), les droits seraient maintenus en contrepartie un agrandissement des quotas d’importations.

 

Reuters souligne que ces dispositions peuvent bien évidemment évoluer de manière sensible en fonction de l’état des négociations. Cependant, le message est clair selon le fonctionnaire européen interrogé par Reuters : « Ce n’est que la première étape, mais il envoie un message qu’aucun secteur sera complètement à l’abri de la libéralisation« ;

Reuters souligne également que l’accord de lundi se fera simultanément de manière à ce qu’aucune partie n’est d’avantage sur l’autre. On pourra trouver cela paradoxal d’affirmer cela tout en faisant fuiter une partie du contenu de la proposition européenne (je ne parle même pas des risques d’espionnage !)

Si les droits de douane entre les États-Unis et l’UE sont faibles, il n’en reste pas moins que leur levée complète est vue de manière très positive par les industriels des deux côtés de l’Atlantique. Les discussions tendues concerneront plus probablement la question des barrières non-tarifaires.

source:http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/02/ttip-l-ue-offrirait-la-lev%C3%A9e-des-droits-de-douanes-sur-96-des-biens-import%C3%A9s.html