Étiquettes

, , , , ,

La morale des héros

le 07 février, 2014 dans Asservissement moderne, Journal d’un vaurien par

Au début je pouvais pas me rendre compte, je n’étais qu’un enfant. Ici était le centre du monde, son essence, sa raison !

On a hérité des Lumières il paraît ! Moi j’ai surtout connu celles de la télé. Quant à l’aube, à peine sorti du sommeil qui répare, je sautais de mon lit tout excité pour rejoindre les méandres du canapé, emmitouflé dans ma couette biensûr.

Le programme était tout fait, Club Dorothée, Bioman, les Chevaliers, tout y passait, avec un gros bol de céréales nouvelle formule, ça va sans dire… C’était le bon temps… des héros sans égal, sacrifiant tout pour leur moral, et toujours en triomphant de l’empire du Mal !

Putain que c’était bien joué ! Car on ne demandait qu’à y croire, il n’y avait que les plus cyniques pour ne pas tomber dans le panneau, et à cet âge là, j’en connaissais pas encore…

Pourtant, la vie me montrait bien que la morale avait bon dos. Que c’était d’abord chacun la sienne, pourvu qu’on ne passe pas pour le salaud. Mais comme la bonne fortune pardonne tous les crimes, tout au sommet, c’est le vainqueur qui dicte la morale !

Autrement dit, ce sont les riches, les beaux et les puissants qu’on érige en modèle de réussite, ceux qu’ont une grosse bagnole, un bon job qui rapporte, des costards sur mesure qui brillent à la télé, des gars qui déjeunent à Tokyo, dînent à New York et s’envoient en l’air à Paris…

Et les autres ? C’est nous, les grands perdants de l’histoire. On fait des boulots mal payés et souvent qu’on déteste, on subit des petits chefs aux accents tyranniques et tout ça pour s’acheter des merdes qui ne servent à rien parce que c’est la mode. On nous dit qu’on a le choix, que la réussite n’est qu’une question de volonté, que de faire ne suffit pas, qu’essayer n’est pas assez, qu’il faut être compétitif, et surtout qu’il faut gagner !

Mais nous ne sommes rien que des loosers, des vauriens… et en tant que tels, pourquoi revendiquer un quelconque pouvoir, nous en sommes trop indignes. Tout à fait illégitimes.

Alors votons ! Elisons notre maître et soumettons-nous à sa diktacratie.

source:  http://diktacratie.com/la-morale-des-heros/