Étiquettes

, , , , , ,

Capture14-613x330

Un superbe papier plein d’optimisme, qu’on vous a traduit ! Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Ces Mayas sauvages et fous pensaient que la fin du monde aurait lieu le 21 décembre 2012 – environ deux mois à partir de maintenant. Il y avait , bien sûr, une petite chance qu’ils pourraient avoir raison. D’autre part, il existe une très grande probabilité pour que la fin réelle du monde se produit à environ le 4 Mars 2014.

L’horloge de l’apocalypse sonne  parce que l’économie américaine peut se bloquer complètement autour de cette date, ce qui, à son tour, fera tomber toutes les économies du monde et tout espoir d’une reprise dans un avenir prévisible – certainement au cours de la plupart de nos vies.

Les taux d’intérêt vont monter en flèche, les entreprises échoueront, le chômage iront à des niveaux records, les pénuries alimentaires et de matériel  seront endémique, et il pourrait y avoir troubles sociaux majeurs.

Toute pensée que l’Amérique est dans une «reprise» “magique”  et que «les choses vont mieux” est une illusion.

Le problème n’est pas l’assurance-maladi, qui ne tombera pas sur nous avant encore six ou sept ans. Ce n’est pas de la sécurité sociale, qui ne sera pas entièrement en faillite avant 15 ans ou plus. La crise est beaucoup plus immédiate et beaucoup plus grave.

Le problème central est que l’Amérique est la banque du monde. Ce que cela signifie, tout simplement, est que le dollar est la monnaie du monde (souvent appelée la “monnaie de réserve”).

Partout dans le monde, presque tous les biens échangés, l’huile, les grandes matières premières, l’immobilier, etc, sont libellés en dollars.

Le monde a besoin de dollars, et les États-Unis leur en donne et donne confiance au fait que le dollar est la monnaie la “plus sûr” dans le monde. Les Pays obtiennent des dollars en négociant avec nous à des conditions attractives, ce qui permet aux Américains de vivre très bien.

Des Pays soutiennent ce système et couvrent leurs risques en investissant dans des ventes aux enchères de dollars grâce à des bons du Trésor et d’autres mécanismes, ce qui nous permet d’enregistrer des déficits budgétaires – jusqu’à un certain point.

La question centrale est la confiance en l’Amérique, et le monde est en train de perdre la confiance rapidement .

À un certain moment, bientôt, les États-Unis atteindront un niveau de déficit des dépenses et de dette à cause de laquelle les pays du monde vont perdre foi en l’Amérique et  commencer à retirer leurs investissements.

Beaucoup de grands économistes et banquiers pensent qu’un autre billion de dollars ou plus peuvent  faire l’affaire. Un run sur les banques va démarrer subitement, avec rapidement un effet  boule de neige.

À ce moment, nous devrons financer notre propre déficit, et nous ne serons pas en mesure de le faire. Nous allons augmenter les taux obligataires à nouveau attirer l’investissement étranger, les taux d’intérêt vont augmenter, et les entreprises vont échouer. Le taux de chômage va monter en flèche.

Le reste du monde va se planter totalement avec nous. L’Europe va continuer à décliner, et l’euro ne remplacera pas le dollar. La Russie va voir un effondrement des prix du pétrole alors que la demande du  marché va plonger, et la Russie va s’effondrer avec elle.

La Chine ne trouvera nulle part pour exporter et va aussi  s’effondrer. Les gouvernements russe et chinois, qui ont vu tout cela venir et ont  stocké de l’or pour se prémunir contre un tel effondrement du dollar, découvriront qu’ils  ne peuvent pas manger l’or.

Read more: http://www.washingtontimes.com/news/2012/oct/25/us-economy-on-schedule-to-crash-march-2014/#ixzz2sSzsquLU
Follow us: @washtimes on Twitter

 A suivre…