Étiquettes

, , , , ,

Ventes d’armes : Les bons clients de la France…Ventes d’armes : Les bons clients de la France…

Ces derrières années, le volume d’importation d’armements au Moyen-Orient, région déstabilisée par des conflits interminables à l’initiative du régime colonialiste sioniste et son acolyte américain, s’est considérablement accru. Selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) qui vient de publier un rapport sur les transferts d’armements à l’échelle mondiale, les exportations en direction du Moyen Orient ont augmenté considérablement. La palme d’or des importations d’armements revient aux Emirats Arabes Unis (EAU), qui sont également le troisième plus gros importateur mondial derrière la Chine et l’Inde.

Les exportations du secteur français de l’armement se sont envolées de 30 % en 2013. Un résultat dû notamment aux ventes destinées au Moyen-Orient. Au final, des commandes d’une valeur de 6,3 milliards d’euros ont été enregistrées durant l’année, contre 4,8 milliards d’euros en 2012.

La France a fait un retour sur le marché moyen-oriental, puisque ce dernier a représenté 40 % du montant total de ses exportations. L’Arabie saoudite est ainsi le premier client des entreprises françaises (représentant 28 % de l’ensemble) avec 1,8 milliard d’euros de prises de commandes. Viennent ensuite l’Asie du Sud-Est (16 %), et tout particulièrement Singapour, l’Afrique du nord (11 %) et l’Amérique latine (9 %).

Parmi les contrats majeurs 2013, notons le marché de rénovation de la flotte saoudienne, pour plus de 500 millions d’euros. La société ODAS, qui représente les intérêts français en Arabie saoudite, a en effet signé cet été un contrat d’Etat à Etat avec Ryad d’un montant de plus de 1 milliard d’euros portant sur la modernisation d’une partie de la flotte militaire du Royaume.

A noter également la signature de deux contrats d’une valeur totale de près de 1 milliard d’euros pour EADS et Thales aux Emirats arabes unis (deux satellites espions et 17 radars de défense aérienne). Autre élément notable : les contrats d’une valeur inférieure à 200 millions d’euros ont progressé de 7 %.

Plusieurs facteurs expliquent, selon la Défense, le rebond des exportations françaises. La politique française au Moyen-Orient – notamment sur la Syrie ou l’Iran – « fait que les monarchies du Golfe ont tendance à favoriser les commandes françaises », souligne-t-on.

En approvisionnant non stop les opposants et autres détracteurs, la France aide à entretenir et soutenir les conflits dans cette région. Les pays qui fabriquent des armes de destruction massives sont justement ceux qui se donnent le droit d’assurer la paix dans le monde. Les pseudo efforts de paix pour régler les conflits au Moyen Orient sont voués à l’échec. C’est tout simplement construire d’une main ce qu’on essaie de détruire de l’autre. Après avoir bien servi ses maîtres sionistes, le président français se rendra à Ramallah et dira quelques mots de réconfort aux Palestiniens occupés, écrasés, humiliés, dépossédés. Il leur dira d’être patients et coopératifs, et leur promettra d’augmenter l’aumône européenne.

source:

© www.partiantisioniste.com/actualites/1826