Étiquettes

, , ,

Maintenant que nous avons compris, par la lecture, des deux articles précédents, que la laïcité, n’est ni plus ni moins que la religion maçonnique, complémentaire et indispensable à l’intégration de la pensée libérale d’Adam Smith (1723-1790), dans le cerveau des masses. Cette pensée qui,  il faut le savoir, est la principale composante idéologique, de ce Nouvel Ordre mondial, dont on nous parle tant. Ce nouvel ordre mondial, que nous vivons tous les jours, en prenant conscience que nos états-nations ont étés absorbés dans cette Europe, qui se totalitarise et qui est contrôlée par des Non-élus.

Donc:   « … l’Ecole est un instrument de la religion laïque…c’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin…l’Ecole sera le temple de cette nouvelle religion…c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantation qui opère dans l’Ecole et par l’Ecole, cette nouvelle Eglise, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses tables de la loi… il y a un infini flottant dans l’âme de l’enfant et l’éducation se fixe pour tâche de lui donner une forme … ».

Vincent Peillon

Selon les députés socialistes, il s’agit ainsi de… » déconstruire les stéréotypes sexués afin de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites… » (!) fin de citation.

Tout ceci nous amène à la théorie du genre, qui n’existe pas en tant que telle, nous le savons tous, car issue d’un cerveau dérangé, comme vous allez le voir dans cette interview, mais dont le concept, a néanmoins été adopté par le lobby LGBT américain…car allant dans le sens de leur démarche idéologique.

Il est assez peu difficile de comprendre que le projet, maçonnique est de déconstruire toute trace de racine religieuse, ou traditionnelle, chez les jeunes enfants, afin de produire des  individus, sans valeurs aucunes, sans aucun repère idéologique, ni même biologique, afin que l’éducation nationale et sa nouvelle religion, puisse façonner des êtres à son image, en modelant l’enfant, afin de produire des citoyens serviles, matérialistes, sans esprit critique, qui surtout ne remettront jamais en cause le Dogme établit. Cet école, va donc former de parfaits petit esclaves bien-pensants, qui fourniront une main d’œuvre compétitive, tous égaux dans l’apologie du « struggle » for life …

Et pour qui, toute recherche spirituelle, ou reflexion permettant d’améliorer la condition humaine, ne serait qu’une perte de temps. Le siécle des Lumiéres étant l’aboutissement ultime.

Maintenant regardons cette interview de Farida Belghoul, militante anti-raciste à l’origine de la marche des Beurs, oui-oui cette marche qui a eu lieu, il y a tout juste 30ans et que l’on recycle aujourd’hui sous forme d’un film, avec Jamel Bebbouze.

Farida Belghoul a donc cotoyé le parti socialiste et toutes ces pseudos associations anti-racistes, qui ont manipulé l’opinion publique, et la jeunesse multiculturelle,(dont j’ai fait partie) afin de leur faire détester la France, et ceci depuis 40 ans, pour aujourd’hui se retourner contre ceux, qu’ils étaient censés défendre…

Ces mêmes socialistes progressistes, voudraient maintenant formater les enfants, créer un homme nouveau, Najat vallaud Belkacem en parlait avant 2011, cela à juste changé de nom. On veut en même temps, faire passer, une loi interdisant l’éducation à domicile…ce qu’à fait le IIIe reich, et l’on nous parle de cette Femme, enseignante, mére de famille, qui, elle serait l’extréme-droite.

Cela ne vous choque pas plus que cela, qu’une personne comme, Dieudonné ait aussi quitté ces mouvements, en dénonçant la manipulation de cette gauche, qui n’a jamais combattu le racisme, mais a cherché à le créer, pour pouvoir continuer son pseudo-combat contre un fascisme inéxistant, mais surtout cacher le fait qu’une immigration de masse, est, le carburant nécessaire, à l’ultra-libéralisme…

Et ce sont ces personnes issues de la diversité, donc, profondéments anti-racistes, que l’on vous présente comme la nouvelle extréme-droite fasciste…négationniste (pour reprendre les termes utilisés)… ces personnes qui ont cotoyés ces milieux et les ont quittés, se sentant manipulés.

N’y voyez-vous pas une insulte, à votre intelligence…

Vous rendrez-vous compte que ces poncifs, sont utilisés systématiquement, lorsque nos politiques, n’ont pas d’argumentation, autre « que des insultes »…

Ces politiques nous imposent une idéologie, bousculant les fondements de nos sociétés, sans consultation du peuple, donc ménent des politiques d’extrème-droite ou fasciste, en se prétendant de gauche, et en criant aux manipulations d’extrème-droite, concernant leurs détracteurs.

 tout dans l’inversion.

Si vous arrivez encore à avaler ça…

Mais il semble plutôt qu’ils s’inquiétent, face à l’éveil politique qu’ils sussitent, par leur décribilisation. Car la vraie France Black, Blanc, Beur et anti-raciste, se réveille, et casse les barrières politiques et idéologiques. Comme le CNR a pu le faire à son époque.

Cohn-Bendit le disait bien : « _la démocratie est la dictature des minorités sur la majorité ».

Cette mascarade, ne va plus durer, le peuple prend conscience de la manipulation qu’il subit, et ce systéme ne pourra guère perdurer, dans le mensonge permanent.